Comment obtenir un bon ranking avec le référencement naturel ?

le monde de Google

La connaissance des moteurs de recherche (Search Engine en anglais) est l’une des compétences les plus appréciées et les mieux rémunérées du web.

Pourquoi ? L’enjeu est de taille : Le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimisation) permet de positionner un site web dans les premiers résultats des moteurs de recherche sans recourir à l’achat de mots clés ou à la publicité. Un site web optimisé pour les moteurs de recherche a de plus de chances d’apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherche.

Etre bien positionné et de préférence en première page permet à une entreprise d’attirer à la fois plus de trafic et un trafic mieux qualifié. En optimisant son référencement naturel, une entreprise rend son site internet plus accessible et peut capitaliser sur un meilleur classement du site par les moteurs de recherche. Elle peut ainsi se faire connaître de façon pérenne, interagir avec des internautes et les convertir en clients ou en ambassadeurs de la marque.

Contrairement à la publicité qui a un effet temporaire, le référencement naturel permet à une société de capitaliser sur l’ensemble des actions menées sur le web et notamment sur les réseaux sociaux. L’effet de ces actions est cumulatif sur la durée, ce dont tiennent compte les moteurs de recherche pour améliorer le classement du site.

A quelles conditions arrive-t-on à ce Saint Graal ?

S’agit-il seulement de parler la langue des moteurs de recherche ? De rendre votre site internet plus accessible pour qu’il soit facilement analysé par les robots qui visitent vos pages web ?  De devenir un expert en référencement naturel ?

A moins d’en faire votre métier, vous ne pourrez pas maîtriser de façon exhaustive les techniques d’optimisation des moteurs de recherche. Les algorithmes de recherche sont des logiciels complexes et sophistiqués dont l’ensemble des paramètres ne sont pas connus même des référenceurs les plus initiés.

De plus Google, moteur de recherche le plus utilisé sur la planète, pourvoit à l’amélioration constante de ces règles afin d’optimiser en permanence la pertinence des résultats pour l’internaute.

Heureusement, en SEO connaître 20% des règles les plus importantes peut vous permettre d’obtenir 80% de résultats !

Aussi verrons nous :

– Quelles sont les bases du SEO ?

– Quelles erreurs éviter pour optimiser votre référencement ?

– Quels outils de web marketing peuvent vous aider ?

Pourquoi faut-il optimiser son site pour les moteurs de recherche ?

 

Vous avez créé votre site vitrine, un site e-commerce ou une plateforme en faisant appel à un webmaster. Le design soigneusement travaillé reflète les valeurs de votre entreprise. L’architecture du site vous parait simple à comprendre et à utiliser. Cependant, le site a un ranking faible. Il attire peu de trafic et converti peu de leads.

Le référencement naturel peut-il vous aider ?

2/3 des internautes trouvent la réponse à leur question dans la première page des résultats des moteurs de recherche et l’écrasante majorité des internautes consulte rarement les résultats au-delà des 3 premières pages.

De plus, si vous êtes dans les premières positions de la première page, vous capterez de 10 à 30% de trafic supplémentaire par rapport à vos concurrents sur la première page.

Comment augmenter votre ranking avec le référencement naturel ?

 

Les objectifs du référencement naturel

 

Le référencement naturel sert à :

– Augmenter l’accessibilité du site par les moteurs de recherche

– Accroitre la visibilité de votre site internet pour les internautes

– Etre en meilleure position sur les mots clés stratégiques par rapport à vos concurrents

– Augmenter votre taux de conversion (ie. augmenter la performance du site internet a atteindre les objectifs pour lesquels il a été conçu : vendre des produits ou des services, susciter l’interaction des lecteurs et le partage de vos articles sur le web, récolter de l’information via des questionnaires, abonner les internautes à des newsletter, collecter des adresses emails en optin etc.)

 

Comment fonctionne un moteur de recherche ?

 

 

Comprendre comment les robots appelés « spider » des moteurs de recherche parcourent le web, met l’accent sur l’importance de :

Créer un réseau de liens hypertextes entre les pages d’un même site web et entre les pages de sites web différents

Faciliter l’analyse de chaque page de votre site web par les spiders des moteurs de recherche

– Du choix des mots que vous utilisez pour décrire votre métier, vos produits et vos services

Ci-dessous l’infographie extraite du film faite par Fenetresur.

 

Comment fonctionnent les moteurs de recherche ?

 

Les principaux moteurs de recherche

Aujourd’hui, Google a une position nettement dominante sur ses concurrents. Il est le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde.

Google en France représente 95% des parts de marché du secteur alors que l’ensemble de ses concurrents confondus comme Yahoo et Bing en représentent moins de 5%.

Comment cette situation s’est-elle établie ?

Les années 90

L’accessibilité du web au grand public est récente et date du début des années 90.

Lorsque Google est né à la fin des années 90, la plupart des sites de recherche savent très bien analyser les critères internes des sites internet. Leur problème est de trouver un moyen pour classer les sites entre eux afin d’afficher les résultats les plus pertinents pour les internautes.

C’est sur ce point que Google impose rapidement son savoir faire. On m’a rapporté une petite anecdote sur la concurrence entre Google et AltaVista, son concurrent historique avant Yahoo et Bing. Lorsque l’on recherchait par AltaVista des renseignements sur la Maison Blanche, le site internet de la Maison Blanche apparaissait après la 10eme page des résultats de recherche alors que ce site apparaissait en première page en faisant une recherche avec Google.

La bonne idée des inventeurs de Google, Larry Page et Sergueï Brin est d’observer qu’une information intéressante finit forcément par être partagée sur le web. Ainsi, un article intéressant aura beaucoup de liens pointant vers lui.

De plus, un lien venant d’un site important (par sa popularité et le trafic qu’il génère), pointant vers un article, fonctionne comme un vote pour cet article et le site où il figure. Un lien qui pointerait sur le même article venant d’un site peu important (moins populaire et générant moins de trafic) aurait moins de poids que le lien du site important.

Pour analyser les liens et leur importance, il suffisait de mettre au point des algorithmes d’analyse sophistiqués afin de classer les sites entre eux. De là est né le PageRank de Google, premier indicateur public de classement des sites internet.

 

Le PageRank de Google

Lorsque vous créez votre site internet, il va rester quelque temps en attente de l’attribution d’un Page Rank. Le Page Rank est une technologie de Google. L’indicateur confère une note de 0 à 10 au site internet en fonction de sa popularité et plus précisément de la qualité des liens qui pointent vers lui.

D’après le site officiel de PageRank “ Plus vous aurez de liens de qualité vers votre site, plus votre PageRank sera élevé, plus vos chances d’apparaître en bonne position sur le moteur de recherche Google seront accrues ”.

Le PageRank d’un site varie en fonction :

– Du nombre de liens de qualité pointant vers le site

– De la qualité des liens c’est à dire de l’importance des sites internet qui pointent vers votre site. Les liens de qualité sont des liens entrants venant d’une page ayant un plus haut PageRank que celui des pages vers lesquels ils pointent.

Ainsi, il vaudra mieux pour un site web qui souhaite augmenter son PageRank intéresser des sites web à plus fort PageRank que lui. De plus, un lien avec un site ayant un PageRank très élevé est préférable à plusieurs liens avec des sites au PageRank un peu supérieur ou égal au votre.

Cependant, n’avoir que des liens d’une même nature peut attirer la suspicion de Google.

Par souci d’équilibre, je conseille d’avoir une stratégie de netlinking harmonieuse composée de différents types de liens (DoFollow et NoFollow) et des liens entrants (BackLinks) venant de sites de haut PageRank et de sites de PageRank similaires et inférieurs.

Quels efforts fournir pour augmenter son PageRank ?

La différence entre deux notes qui se suivent n’est pas linéaire: Comme le montre le schéma ci-dessous, le PageRank est logarithmique et la distance entre deux PageRank qui se suivent n’est pas équivalente.

 

PageRank de Google

 

Lorsque vous démarrez un site avec un PageRank de 0, vous pouvez espérer passer relativement facilement à un PageRank “moyen” c’est à dire compris entre 3 et 5. Cependant, les efforts à fournir pour passer de 5 à 6 (PageRank supérieur à la moyenne) sont deux fois plus importants. Pour passer de 6 à 7, il faut encore multiplier par deux vos efforts.

Le schéma montre que même arrivé à un PageRank de 7, vous n’êtes qu’au pied de la montagne. Pour arriver à un PageRank exceptionnel entre 8 et 10, il faut pouvoir rivaliser avec les géants du web comme Ebay.com ou Google lui-même. Autant dire que malgré tous vos efforts, vous n’arriverez que très rarement à ces PageRank réservés aux sites gouvernementaux ou à une élite de sites internet.

 

Panda, Penguin et Colibri : Les évolutions successives des algorithmes

Pour maintenir un trafic élévé sur son site, Google doit s’assurer de la pertinence des résultats de recherche fournis aux internautes. Dans cet objectif, il doit également lutter contre les échanges de liens abusifs (spamdexing ou référencement abusif) qui feraient gonfler artificiellement le PageRank d’un site.

Les algorithmes des moteurs de recherche sont chaque année plus complexes et sophistiqués. Ils privilégient aujourd’hui la qualité et la pertinence des informations présentes sur un site web.

Avec Panda, en 2011, Google vise à améliorer l’expérience utilisateur des internautes. En 2012 avec Penguin, la volonté est de lutter contre la suroptimisation des sites internet et de veiller à l’établissement de politique de netlinking harmonieuse. Avec Colibri en 2013, l’accent est mis sur la qualité du contenu. La personnalisation et le contexte de la recherche sont plus importants que les mots tapés. Google se positionne moins comme un moteur de recherche que comme un moteur de réponse.

Auditer votre site internet

Pour augmenter votre ranking, il faut tenir compte des règles dictées par Google en la matière.

Plus précisément, votre site internet doit fonctionner correctement selon les critères des algorithmes de recherche, Panda, Penguin et Colibri.

Il faut s’assurer de:

L’optimisation technique du site : Les problèmes de DUST (Different Url Same Target), de redirection 301, les erreurs d’indexation et pages 404, les problèmes de chargement trop long des pages doivent être résolus.

Il faut privilégier l’utilisation de codage HTML5 par rapport au Flash. Veiller à ce que la navigation interne soit fluide sur votre site web pour les robots des moteurs de recherche mais également pour les internautes.

Vous pouvez intégrer un sitemap (un plan du site) : il faut veiller à ce que l’information soit facile à trouver de façon quasi-intuitive et que l’architecture du site soit simple à utiliser.

 

 

L’optimisation sémantique :

L’internaute avant d’arriver sur votre site internet va rentrer des mots clés dans le moteur de recherche. Aussi choisir les bons mots clés sur lesquels vous positionner est un travail essentiel pour optimiser votre référencement face à la concurrence et vous assurer un trafic qualifié.

  • Stratégie de mots clés

Dans l’idéal, il faut travailler les mots clés que votre cible utilise pour trouver ses prestataires. Certains mots clés sont très concurrentiels, c’est à dire que beaucoup d’entreprises se positionnent avec ces mots clés. Il faut par conséquent également vous positionner sur d’autres mots clés pertinents pour votre thématique mais sur lesquels  la concurrence n’est pas trop forte avec des mots clés composés de 2 ou 3 mots (longue traine).

La longueur moyenne des requêtes tapées par les internautes est :

– 32% pour 2 mots clés

– 26% pour 3 mots clés

Il faut déterminer une liste de mots clés correspondant à une thématique précise pour chaque page du site.

  • Position des mots clés

Les mots clés doivent être placés en zone privilégiée de la page web, c’est à dire:

– Les titres (balise Title)

– Les descriptions de vos articles (balise meta Desciption)

– Les 50 à 100 premiers mots de votre texte (balises H1, H2…, barre de menu etc)

 

  • Les vidéos et les images

Il est important de nommer vos photos et vos images et d’en donner une description précise. Par exemple, si vous téléchargez une photo du web d’une tomate, le nom du fichier sera peut être 12345.jpg. Il faut renommer la photo en tomate.jpg et donner une description précise, par exemple, tomate cerise.
Cela permettra à Google de référencer l’image et donc de donner le lien vers votre site internet quand un internaute fera une recherche par Google image.

Faire de même pour vos films.

 

L’optimisation éditoriale : Le contenu doit être original et le texte suffisamment long pour capter le lecteur et réduire les taux de rebond. Les sources doivent être citées sous peine d’être pénalisé pour contenu dupliqué.

  • La balise Authorship

Pour attester de l’originalité de vos articles, utilisez la balise Authorship pour associer vos articles à votre profil Google+. Ainsi, lorsque votre article apparaitra dans la liste des résultats de recherche, la photo de votre profil Google+ s’affichera également.

En ce qui me concerne, dans les résultats d’une recherche, je clique plus facilement sur les liens avec photo de l’auteur même si je ne le connais pas. Les études en Eytracking comme par exemple celle réalisée en juillet 2013 par l’agence polonaise Edisonda, montrent que la majorité des internautes ont sur une page web, le regard attiré par des photos de personnes. Dans une liste de résultats de recherche, la photo « accroche » l’attention du lecteur et par conséquent augmente la propension au clic !

  • L’AuthorRank

L’AuthorRank est un logarithme qui calcule votre autorité d’auteur en fonction de certains paramètres dont la qualité de l’article, le nombre de partage de cet article sur les réseaux sociaux, le nombre de personnes dans vos cercles etc. L’ensemble des paramètres pris en compte par Google pour déterminer l’AuthorRank ne sont pas connus mais il est certain que l’AuthorRank contribue à déterminer la note de votre PageRank.

  • La balise « rel=author »

La balise « rel=author » est une balise qui associe vos textes à votre compte Google+. Ainsi, à chaque fois que votre site web doit s’afficher dans les résultats de recherche, Google vérifie que vous êtes bien l’auteur de l’article et du site web identifié. Cela permet de renforcer votre crédibilité d’auteur pour Google.

Ci-dessous une vidéo de Matt Cutts et Othar Hansson de Google vous expliquant comment intégrer la balise « rel=author »

Il est conseillé de bannir purement et simplement le contenu masqué afin de ne pas attirer l’attention de Penguin.

L’optimisation de la publicité : La publicité ne peut pas tenir la place principale ou être l’objet du site en lui même.

L’optimisation SMO (Social media Optimisation) : C’est un fait, les média sociaux permettent d’améliorer votre référencement naturel.

Google tient compte de votre activité et du nombre de partage sur les réseaux sociaux. Une interaction avec vos communautés envoie des signaux positifs pour votre référencement.

Google+, le réseau social de Google est privilégié par rapport aux autres réseaux sociaux. Être membre de Google+ et échanger sur ce réseau, vous apportera plus de visibilité!

Selon l’étude de Search Métrics en Juin 2013, sur les nouveaux critères de positionnement de Google sur les réseaux sociaux, Google prend en compte de façon privilégiée les partages faits sur  :

– Google+

– Facebook

– Pinterest

– Twitter

 

L’optimisation du Netlinking :

L’objectif est d’obtenir un trafic qualifié en provenance de liens internes et externes (Backlinks). Leur nombre et leur qualité est un indice de popularité du site pour Google.

  • Le nombre et la qualité des liens internes : vos pages entre elles doivent faire l’objet d’un bon maillage interne. Par exemple, proposer à la fin d’un article, d’autres articles du site sur le même thème.
  • Le nombre et la qualité des liens qui pointent vers un site : Eviter les liens vers des annuaires de faible qualité, des liens achetés, les fermes de liens etc. Evitez de faire des échanges directs de liens en vous mettant d’accord avec d’autres webmasters: Ces liens seront moins bien considérés que de « vrais » backlinks.
  • La qualité d’un lien est mesurée par le PageRank du site avec lequel vous avez de façon naturelle acquis un lien (demande manuelle faite aux webmasters des sites populaires de votre secteur) ainsi que par la pertinence des thématiques qui lient ces sites entre eux : Google considère en quelque sorte que l’expertise d’un site dans un domaine doit rencontrer la reconnaissance de ses pairs dans ce domaine.
  • Lorsque vous faites un lien vers un article de votre site, diversifiez les mots clés et les textes des ancres de liens. Il faut veiller à la qualité des ancres internes au site web et à la proportion des ancres optimisées.
  • Préférez les backlinks dans le corps du texte

Google pénalise les contrevenants. Méfiez-vous des offres trop alléchantes qui vous ferait passer d’un PageRank inférieur à la moyenne à un PageRank exceptionnel en peu de temps. Etre déréférencé par Google est un risque qu’aucune entreprise ne devrait courir.

 

Référencement « White Hat »

Pratiquer le référencement « White Hat », c’est être irréprochable au regard des règles de référencement de Google.

Le référencement « White Hat » se caractérise par la production originale de contenu de qualité avec une valeur ajoutée pour les internautes, un nombre de partage élevé sur les réseaux sociaux et des backlinks internes et externes nombreux et de qualité.

Le site internet est alors plus visible sur le web de façon pérenne et à moindre coût.

Ces pratiques s’opposent au référencement « Black Hat » utilisant des pratiques limites ou illégales pour augmenter artificiellement le PageRank d’un site internet.

Certains outils mis en place par Google vous aideront à vous assurer que votre site internet fonctionne correctement pour les moteurs de recherche. Par exemple, cela fait partie du référencement « White Hat » d’enregistrer votre site sur Google webmaster tools pour montrer à Google que vous faites partie des « bons élèves ».

Ces outils vous permettront également de connaître votre audience et de procéder aux analyses qui vous permettront d’affiner votre politique de construction de lien (netlinking) et d’améliorer votre PageRank.

Les outils de web marketing

  • Google webmaster Tools

C’est un service gratuit qui vous permet de d’obtenir de nombreuses informations pour améliorer le référencement de votre site internet.

Vous pouvez y souscrire en vous connectant via votre compte Gmail et inscrire votre site internet.

Google webmaster tools permet de connaître :

– L’état d’exploration des pages de votre site internet par Google

– Les requêtes de recherche et les mots clés utilisés par les internautes pour accéder à votre site

– Le positionnement des pages du site

– La liste des liens pointant vers votre site

Google webmaster Tools permet de soumettre son site pour indexation (envoi de fichier sitemap).

 

  •  Google Analytics

Google Analytics est un outil d’analyse d’audience de site web proposé gratuitement par Google depuis 2005.

Il permet d’analyser le trafic sur votre site internet en croisant des variables de données différentes.

Pour utiliser Google Analytics, il faut installer le code de suivi donné dans votre code source.

Google Analytics permet d’obtenir des informations sur :

– Les visiteurs (données démographiques et géographiques)

– Leur comportement (temps passé sur le site, Pages vues, consultations uniques, taux de rebond etc.)

– La façon dont ils se connectent (mobile, tablette, desktop)

– Les canaux utilisés pour trouver le site (Référencement naturel, Recherche directe, Renvoi, Réseaux sociaux)

– L’impact des Réseaux sociaux sur votre site

 

  • L’outil de planification des mots clés sur Google Adwords

C’est un outil gratuit et facile à utiliser mis à disposition de Google sur sa plateforme Adwords.

Il peut vous permettre d’améliorer le positionnement de votre site notamment face à votre concurrence.

Il suggère une liste de mots clés à partir des éléments de votre requête et de la page de destination.

L’outil de planification de mots clés est utile pour le choix des mots clés dans:

– La rédaction de vos titres, de vos descriptions

– Le choix des catégories

– Le choix du sujet et la rédaction de vos articles

 

Il est utile pour:

– Suivre l’évolution des requêtes et de l’emploi des mots clés utilisés par vos internautes pour arriver à votre site.

– Se positionner sur des mots clés moins concurrentiels et enrichir votre site de mots clés de la longue traine

Anticiper des requêtes liées à la saisonnalité et à des évènements ou fêtes récurrentes (Noël, Soldes etc.)

 

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager auprès de votre communauté en cliquant sur les boutons de partage ci-dessous ou à Gauche.

 

 

 

 

 

 

Céline Thongsavath

Tai, merci pour ta réponse.En fait, c’est précisément pour cela que si l’on veut développer soi-même de façon durable une bonne stratégie inbound marketing (SEO, blog, emails, média sociaux, webinar), il faut au minimum un coach spécialisé dans ces techniques.
Bien sûr, si on n’a pas le temps ou le désir de tout faire soi-même, le mieux est de négocier avec une agence web pour une prise en charge partielle ou totale de son marketing digital.

excursion marrakech

Article complet et intéressant, merci. Ceci dit je trouve quand même qu’on est un peu tiré par le bout du nez par monsieur google , nous autres webmasters. A chaque fois, il place la barre un peu plus haut, et à nous de sauter par dessus. bientôt il va falloir faire des études universitaires à haut niveau pour s’occuper correctement d’un petit site de vente en ligne.
C’est un peu la galère dans ce domaine ! 🙂

MB

Article vraiment complet merci pour cette rédaction claire et précise. Je suis moi même community manager et je suis amener a penser a cela toujours les jours et a me former régulièrement aussi au techniques webmarketing. Encore merci pour ce post

MB

Article vraiment complet merci pour cette rédaction claire et précise. Je suis moi même community manager et je suis amener a penser a cela toujours les jours et a me former régulièrement aussi au techniques webmarketing. Encore merci

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *