E-commerce: 7 tendances en 2015

Liu by paolo reversi

Cet article est l’occasion pour moi de vous souhaiter une bonne année 2015 pleine de succès dans vos affaires. Les événements tragiques du début d’année doivent encore plus nous faire croire en la possibilité de lutter contre l’ignorance et le fanatisme par le développement d’entreprises intelligentes, à taille humaine, où il est possible de croître avec ouverture d’esprit et respect de la personne.

Il est vrai que le contexte économique et l’impact des nouvelles technologies sur l’ensemble des secteurs sont encore plus à prendre en compte cette année en France. Pour le E-commerce, les tendances de 2014 se confirment et installent une situation de maturité.

Tendance n°1: Globalisation des produits et offre locale

Une offre globale

Le web permet de faire connaître une offre en Europe et à l’international. C’est incontestablement et quelque soit la taille de votre entreprise un enjeu majeur de développement en période de morosité en France.

Les marchés émergents comme la Chine connaissent une croissance E-commerce exceptionnelle: En 2014 le marché de l’e commerce en Chine pèse 525 milliards de dollars. Cette tendance consumériste est en croissance de 18% alors que le marché E-commerce US ne connait qu’une croissance de 2,2% selon le National Bureau of Statistics. Il faut dire que l’ensemble des webinautes chinois représente la totalité de la population américaine.

De plus, la Chine est devenue très consommatrice de marques étrangères. Malgré cette forte demande, 60% de ces marques sont achetées sur des plateformes E-commerces locales (Taobao et Tmall).

Le marché chinois met en évidence que malgré un désir fort des consommateurs pour une marque étrangère, l’expérience de l’achat se fera avant tout sur des plateformes ou des sites locaux.

Votre marché est local

Votre offre doit être formulée pour un marché local.

Il faut tenir compte de la spécificité d’un marché en terme de langue mais aussi moyens de payement, choix de promotion et de réseaux sociaux, moyens marketing en général.

Pour réussir sur un marché en E-commerce, il faut penser aux règles imposées par les principaux moteurs de recherche de votre marché. Google dont la part marché en France dépasse les 95%, ne représente en Chine que 4% face à Baidu, le moteur de recherche chinois.

 

Tendance n°2 : Le Paiement mobile est facilité

En France le paiement mobile est encore peu utilisé. D’après une étude récente de Deloitte-Ipsos 19% des Français ont déjà effectué un achat depuis leur mobile, et seulement 3% ont effectué un paiement en magasin.

Cependant, le nombre de mobinautes a été multiplié par 2,7 en 5 ans. Avec 29,4 millions de mobinautes en France, soit 54% de la population de 11ans et+ selon Médiamétrie, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à faire le pari d’un décollage de l’utilisation des applications mobiles et du paiement par mobile.

Price Minister, bénéficiant de l’expérience du groupe Rakutan qui au Japon réalise 20% de son chiffre d’affaires via le mobile, est devenu le spécialiste de paiement sur mobile. La nouvelle application Price Minister pour les acheteurs inclut une solution de paiement qui permet de payer en sécurité grâce à un code confidentiel directement sur son téléphone portable.

Starbuck France vient fin décembre 2014 de lancer une application qui vous permettra de payer votre café depuis votre mobile.

Les prévisions sont à la hausse. Selon le rapport 2014 de Cap Gemini’s World Payments, la croissance du M-Commerce est de l’ordre de 60,8%. Elle devrait atteindre 47 milliards de transactions en 2015 contre 29,2 milliards en 2013. La croissance de l’e-commerce est principalement soutenue par le mobile. En Europe, l’année dernière les dépenses effectuées sur mobiles sont estimées à 23,4 milliards d’euros selon une étude de RetailMeNot.inc. La France occupe toujours la 3eme place en Europe en terme de croissance e-commerce sur les appareils mobiles avec +106% pour la période 2013-2014.

 

Tendance n°3: Utiliser le Multicanal et O2O

L’expérience d’achat devenant plus fragmentée, il est vital pour les entreprises de s’adapter.

Le multicanal

Sur le web, une entreprise peut diversifier ses sources de revenu en choisissant différents canaux de promotion pour ses produits. En plus de son site web et/ou de son site e-commerce, et comme une enseigne peut ouvrir plusieurs boutiques physiques à des endroits différents, sur le web, une entreprise peut choisir de créer des boutiques sur d’autres sites internet et places de marché comme eBay. L’avantage immédiat est de bénéficier d’un trafic plus important d’internautes et de vendre ses produits plus rapidement.

Le multicanal profite surtout aux petits business. Vendre grâce à l’achat de mots clés sur les moteurs de recherche, un site comparatif ou une place de marché permet de toucher directement une clientèle qui autrement serait allée chez un concurrent beaucoup plus gros.

Cependant ne vous y trompez pas même Tesco, 2eme retailler plus important de la planète utilise eBay UK comme canal de vente.

Le saviez-vous? Amazon vend 126 produits par seconde, soit près de 11 millions par jour. Or 39% des produits vendus en 2013 n’étaient pas des produits Amazon mais de ceux de marchands tiers.

Le O2O

O2O signifie « On-line to Off-line ». Ce sont toutes les stratégies pour trouver des clients en ligne et les rediriger vers des établissements physiques. Le terme a été inventé par Alex Rampell, Ceo et fondateur de TrialPay en 2010 dans un article de Techcrunch.

Par exemple, Groupon est une société O2O caractéristique. Les internautes effectuent un achat en ligne sur le site de Groupon et reçoivent un bon correspondant à l’offre réglée. Ce bon sera échangé pour obtenir la prestation dans l’établissement choisi.

Pour éviter que les boutiques physiques ne deviennent plus que des show room où l’on vient s’informer de la qualité d’un produit avant de traquer la meilleure offre tarifaire sur le net, les stratégies de O2O sont au centre des préoccupations actuelles en retail.

 

Tendance n°4: Le multi-device

32% du trafic E-commerce vient des tablettes (source: IBM 2013). Les tablettes sont préférées au mobile pour faire des recherches sur le web et découvrir des nouveaux produits.

Les marques doivent penser à créer des expériences utilisateurs spécifiques à ces supports dans l’objectif même de valoriser leur points de vente.

49% des consommateurs pensent que chaque canal de promotion de la marque in-store, on-line et mobile a son propre usage et doit pouvoir être intégré pour une expérience utilisateur optimisée (source GoSquared 2014).

 

Tendance n°5: Big Data et Analytique

La tendance est bel et bien à la personnalisation de l’offre. Les marques veulent nous vendre plus mais elles recherchent également à le faire mieux.

Le big data permet le croisement d’un nombre très important de données pour trouver l’information pertinente. Il est ainsi possible d’offrir un supplément de service au consommateur. Mémoriser les achats qu’il a déjà fait en boutique et proposer des compléments ou des produits de même facture, par exemple.

L’analytique des données pertinentes rend possible de comprendre les nouveaux usages et modes de consommation.

 

Tendance n°6: Le shopping devient social

Le ROI (retour sur investissement) passe par le ROE (Retour sur engagement).   Une marque doit rester dans l’esprit du consommateur et dans son coeur toute la journée. Comment faire? Utilisez le Content marketing. C’est à dire le marketing de contenu en créant un storytelling autour de vos produits qui sera relayé par les réseaux sociaux.

Comme les marques de biscuit Belvita, Oréo, ou  Michel et Augustin, faire parler d’elles bien sûr signifie aussi s’inviter dans le quotidien de ses fans et des clients.

Créer une animation avec les réseaux sociaux, en incitant au partage d’une photo ou d’une vidéo, permet de se faire recommander par les amis de vos fans et d’avoir ainsi accès à de nouveaux clients rapidement.

Cependant, utilisez Analytics pour comprendre votre cible. Vous le constaterez certains réseaux sociaux seront plus rentables que d’autres pour votre activité. Vous pourrez alors vous concentrer uniquement sur les réseaux les plus rentables.

 

Tendance 7: La livraison 2.0

Les gens qui commandent sur internet veulent être livrés rapidement. Même pour profiter d’une bonne affaire, les internautes ne sont plus prêts à attendre 3 semaines avant d’être livrés. L’immédiateté caractéristique de l’achat off line devient la norme en E-commerce.

L’expérience client est cruciale. En Chine, l’usage est de faire patienter le livreur du colis le temps de l’essayage et de renvoyer le tout à l’entreprise en cas d’insatisfaction!

 

Conclusion: Qualité de l’offre et E-réputation

Les nouvelles technologies ont changé votre environnement concurrentiel et votre marché? Osez vous en servir pour élargir votre clientèle en France et à l’international. Avec internet, votre site peut être une vitrine dans le monde entier. N’hésitez plus, améliorez votre offre et visez loin… La Chine?

Voici des pistes de réflexion pour améliorer votre offre:

– Mes produits intéressent-ils ma cible? Comment améliorer mon offre?

– Ma cible est-elle uniquement locale? Est-ce que des touristes de passage peuvent être intéressés par mon offre?

– Comment accroitre ma réputation à l’international pour capter cette clientèle de passage?

– Comment améliorer ma présence sur le web et développer ma notoriété?

Si vous voulez développer votre notoriété sur le web pour toucher de nouveaux marchés, nous pouvons vous aider, laissez nous votre commentaire avec votre mail.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *