» La Jeune Rue  » : Un projet arty culinaire à Paris

Rue et vous

Le monde du Fooding ne fini pas de nous étonner avec des concepts de cantines, multistores et lieux de vie. Une preuve de plus ?  » La Jeune Rue  » qui réunit 3 composantes indémodables du succès :

#1 Le bon

La Jeune Rue est le nom que Cédric Naudon a choisi pour son projet arty culinaire en train de prendre forme : Créer un triangle d’or de la bonne bouffe de produits de terroir ou bio au prix « juste » car la qualité a un prix mais doit être accessible. Ce businessman passionné et gourmet ouvrira dès le mois de mai et d’ici septembre 36 commerces de bouche éco-exemplaires rue de Verbois, rue Volta et rue Notre-Dame-de-Nazareth. Ces lieux seront approvisionnés en direct par des fermes et des producteurs d’exception, des artisans soucieux de partager leur amour du goût.

#2 Le durable

Il s’agit de proposer des produits sains même au-delà de l’assiette. Le respect du produit inclut aussi la mise en valeur du métier et la passion des producteurs et artisans pour leur métier et leur environnement. De là, le concept de gastronomie durable. La Jeune rue se veut un lieux de rencontre entre passionnés : Un lieu d’approvisionnement où l’on partage aussi une vision du manger juste et bon.

#3 Le Beau

Dans cette Jeune Rue, c’est aussi le bon goût en matière de décoration puisque chaque local a été confié à un grand du design.

C’est Paola Navone qui signe le street food coréen, Jasper Morrison, le bar à tapas, le studio de design japonais Nendo se charge de la pâtisserie, Jaime Hayon, créateur espagnol, adepte de la fantaisie, signe une meunerie. Tom Dixon, l’un des designers britanniques les plus originaux de sa génération, se voit confier la poissonnerie.

A vous de Rayonner sur le web 😉

 

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *