Le Growth Hacking pour voir sous l’eau du web

iceberg

La plupart des entreprises qui désirent développer leur business dans un contexte e-business, portent toute leur attention sur leur visibilité (en surface!). Cependant, certains bons chiffres ne sont pas toujours significatifs. Par exemple, un site peut être populaire, fréquenté, attractif et intéressant pour l’internaute mais manquer son objectif final et ne pas générer de ventes.

Du point de vue du Growth Hacking, ces entreprises ne travaillent que la partie émergée de l’iceberg. Ce qui explique le succès inégal qu’elles peuvent récolter de leurs efforts.

La partie immergée, plus volumineuse et cependant moins connue est ce que propose de considérer de façon exhaustive le Growth Hacking. En jeu, pour le web entrepreneur qui s’y essaie : la possibilité de promouvoir autrement son business et de devenir une référence pérenne sur son secteur avec le minimum de ressources financières engagées.

Le Growth Hacking propose des techniques gagnantes pour convertir rapidement un simple lead, en client.

Plus précisément, le Growth hacking surveille l’ importance et la qualité du trafic, l’engagement de l’internaute pour créer un compte, l’incitation à revenir sur le site, la fidélisation, la transformation en client et ambassadeur de la marque.

Le Growth Hacking désigne l’ensemble des techniques marketing qui visent à accélérer l’engagement d’un maximum d’ internautes. Le Growth hacking s’intéresse surtout à ce que la proportion d’internautes qui passent d’un état à l’autre du processus de conversion soit la plus importante possible à chaque étape. Son but est de maximiser le chiffre d’affaires réalisé sur le site web ou d’atteindre un objectif quantifiable (sans forcément aboutir à l’achat).

Le Growth Hacking combine plusieurs compétences:

– La connaissance produit et coeur de la proposition (différenciation)

– Le référencement naturel et toutes techniques de l’inbound marketing (SEO, Blog, Webinar, E-mail, Média Sociaux, livres blancs, Etudes de cas)

– L’outbound marketing (SEA, Référencement payant, Publicités display, affiliation)

– Analyse des données: La capacité à analyser et à comprendre les chiffres

– Technique: Pouvoir lire le code

– Créativité

– Rationalité

 

Il s’agira pour le Growth Hackeur d’utiliser les outils du webmarketing pour stimuler, tester et analyser le comportement des internautes.

Son objectif est d’augmenter le taux de conversion à chaque étape de la fidélisation : depuis la première visite sur un site jusqu’à la monétisation.

Le Growth hackeur distingue ainsi 5 étapes importantes:

1/ L’Acquisition

2/ L’Activation

3/ La Rétention

4/ La Recommandation

5/ La Monétisation

 

Au fur et à mesure du déroulement des étapes de conversion, le nombre d’internautes concernés diminuent. C’est le rôle du Growth hackeur de veiller à conserver le maximum de personnes possible à chacune des étapes.

Les trois premières étapes sont absolument indispensables. Vouloir les court-circuiter pour monétiser trop vite est une erreur grave à éviter si vous voulez créer une véritable identité sur le web et optimiser vos chances de réussite.

 

1. L’Acquisition

Cette étape est bien sûr primordiale. Il s’agit d’attirer des internautes sur votre site internet.

En combinant les techniques de l’inbound et de l’outbound marketing, l’objectif du Growth hackeur est de canaliser un trafic le plus important possible.

L’art consiste alors à :

– Se rendre visible

– Susciter un besoin auprès des internautes

– Leur donner envie de venir voir

Techniques utilisées : Google analytics, Kissmetrics, Optimizely, SEO, SEM, contenu, blog, e-mail, Marketing Viral, réseaux sociaux, Partenariats, RP

Exemples d’objectifs chiffrés : 5000 visiteurs uniques/mois (but absolu) ou  +25%/mois (but relatif)

ou encore Facebook : +10 Like en 10 jours

Twitter : Suivre 30 personnes

 

2. L’Activation

pinterestlandingpage

 

L’activation regroupe l’ensemble des techniques pour que l’internaute s’inscrive, crée un compte ou quoi que ce soit d’autre qui l’invite à revenir sur votre site web.

A cette étape, le temps est une notion importante. Il s’agit d’enclencher chez les internautes, le plus rapidement possible, un déclic pour votre marque ainsi que l’envie d’utiliser votre produit ou service.

Techniques : Optimisation de la landing page, e-book gratuit à télécharger, E-mail, Kissmetrics, Mixpanel

Exemples d’objectifs chiffrés : 70% des visiteurs uniques laissent leurs e-mail

 

3. La Rétention

C’est l’étape où les utilisateurs du site deviennent des utilisateurs actifs.

Il faut en permanence ou le plus souvent possible, tenir les internautes engagés dans une relation privilégiée avec votre marque. Votre communication, doit consolider vos valeurs fondatrices, votre caractère différenciant et mettre en scène vos produits pour fédérer vos fans.

C’est à cette étape, que se consolide la confiance que les internautes ont en vous et en vos valeurs. Votre communication leur apporte les preuves que leur confiance est bien investie.

Vous confortez leur envie d’acquérir absolument vos produits.

Vous confortez aussi le sentiment que plus ils utiliseront vos produits, plus ils pourront vivre selon ces valeurs. Vous aurez créé une communauté autour de vos produits et de vos valeurs. Les membres peuvent se reconnaître et se différencier grâce à vos produits et à ces valeurs.

Techniques : Buzz sur les Réseaux sociaux, Marketing de l’exclusif et de l’éphémère, Social Média, E-mail,Kissmetrics, Mixpanel

Exemples d’objectifs chiffrés : 50% des internautes actifs utilisent leur code promotionnel avant une semaine /J7: 50% des internautes actifs utilisent leur code de promotion après une semaine

 

4. La Recommandation

 

art reseaux sociaux

Il s’agit de vérifier que vous permettez bien aux utilisateurs actifs de partager facilement l’expérience qu’ils ont eu en répondant à vos questions, en consommant vos produits ou en utilisant vos services.

Les utilisateurs actifs feront ainsi connaître votre site et votre marque auprès de leur réseau personnel, ce qui vous permettra d’accroitre votre visibilité auprès de nouveaux clients potentiels.

Un autre aspect de cette étape est la recommandation « interne ». Les utilisateurs plus actifs par leur exemple incitent d’ autres utilisateurs moins actifs à interagir davantage, c’est à dire à d’utiliser davantage le site web, à le consulter plus fréquemment, ou encore à faire un don.

Techniques : Social Media, Marketing viral, Crowdfunfing, Marketing Ethique, E-mail, Méthodes incentives

Exemples d’objectifs chiffrés : Un pin est réépinglé 1000 fois en 1 mois

 

5. La Monétisation

C’est l’étape où l’internaute choisit consciemment la marque parce qu’il l’aime. Il n’est plus arrêté par le prix pour acquérir l’objet convoité, d’autres produits de la gamme, des options complémentaires, d’autres services.

 

Et vous, vous sentez-vous l’envie de tenter l’expérience du Growth Hacking?

Si vous avez aimé l’article, merci de le partager auprès de vos communautés avec les boutons de partage ci-dessous.

 

Crédits photos: E8 Album HQR initiative, designlandingpage, mkhmarketing

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *